Marathon Ski Tour Champ de France Masters Champ du Monde Masters Worldloppet Euroloppet WMA FFS
 
   
 

Webcams Nordiques

Association des Masters

Dossiers

Calendriers courses

Adhérer

Contact

 
 
 

La Koenig Ludwig Lauf: le charme de la Bavière

 Accueil > Récits de courses à l'étranger


Les Alpes Bavaroises nous offrent cette étape Allemande de la Wordloppet qui oscille entre tradition historique (on traverse normalement le parc du château de Louis II de Bavière) et culture Bavaroise ou la bière coule gratuitement et à flot dans le gymnase d'arrivée
 

Article écrit par Gilles Perrin le 18 mars 2017

Voici une étape de la Wordloppet qui n'est pas si loin de la France et qui pourtant accueille peu de français, ceci alors que de Genève on peut y être en voiture en un peu plus de 6 heures  (558 km dont 451 km sur autoroute)

La course en elle-même n'est pas très difficile car peu de grosses montées (sauf celle du départ qui est plus un long faux plat montant de 1.5 km, et celle qui traverse le château de Louis 2 de Bavière... les années ou cela est possible) il convient surtout d'avoir une bonne glisse

Le départ se fait au bas du village de Etal, et l'arrivée au village d'Oberammergau , mais il y a un système de navettes bien rodé et gratuit.

Dès le début, on  va plein sud et en faut-paly, sur environ 1.5 km avec une neige en général assez froide et donc il faut assurer un minimum d'accroche en classique. Ensuite on redescend en faisant un U inversé qui passe non loin du départ, puis on file en foret plein ouest

Ce parcours en forêt est très vallonné à l'aller, mais jamais difficile, et plutôt plat descendant au retour (sauf la montée et descente dans la parc du château)


la queue du peloton

 

Le plus : le château de Lindenhof de Louis II de Bavière

Les bonnes années on peut aller jusqu'au fond de vallée avec donc la traversée du château de Louis II de Bavière, c'est ce que j'avais pu faire en 2015, mais en cette année 2017, difficile coté enneigement, ce ne fut pas le cas et on fit donc 2 boucles :(

voici toutefois quelques photos que j'avais prise la veille de la course par précaution car en course en 2015 on n'a pas le temps de s'arrêter !

Voici la grille d'entrée dans le château, là on sait qu'on va commencer une longue montée. Ici en 2017 la grille était fermée car plus loin la rouge laissait voir le goudron sur les parties au soleil :(

Dommage car cette traversée du parc du château est un vrai plus à cette course finalement sans un peu plus "fade" sans cette traversée...


le château vu d'en bas: c'est un mini Trianon (Louis 2 était obsédé par le château de Versailles) et en style rococo +++

en hiver les magnifique statues dorées du jardin sont protégées du gel par des protections en bois sur mesure et remplies de polystirène


photo prise du promontoire qui domine le parc . On voit quelques traces de ski juste avant le bassin enneigé, c'est là qu'on passe en course, voir photo plus bas

Voici d'ailleurs une image d'archive bien sympathique

Si vous avez le temps la veille de la course, venez en voiture par la route transversale au départ (ou en ski si vous êtes courageux) jusqu'au grand  parking situé à coté du portail d'entrée, et passez par le chemin sur la gauche pour aller visiter à pied, cela mérite le détour +++ tant le parc (qui certes est plus agréable en été mais alors il y a une foule énorme !) que l'intérieur

La chambre du roi la grotte de Vénus et la  gondole du roi ..rococo à souhait
   
Les protections des statues dorées  

Ensuite on revient vers Oberammergau en longeant de plus ou moins près la route d'accès au château, et là c'est quasi quasi plat


 

L'arrivée
Et on finit entre route et rivière (nommée Ammer..d'ou le nom de Ammerobergau). A ce moment là la neige a souvent déjà bien transformé... et il faut pousser+++

En 2015, 500 mètres avant l'arrivée on avait pris un pont à droite qui nous conduisait au stade d'arrivée.
Mais en 2017 ils avaient rajouté un raidard de presque 1 km assez glacé qui en a surpris plus d'un, surtout si plus de fart d'accroche, et là ce fut terrible, avec en plus une descente assez sélective aussi .. mais transformée.
Bref si au pont la course était quasi finie en 2015, là il y eut encore de gros changements au classement.....donc se méfier pour les futures éditions


la montagne Kofel, typique de la vallée et qu'on voit de partout de Oberammergau

dès l'arrivée passée, on se dirige dans le gymnase à 50 mètres, et on se change

Puis on a droit à des sandwiches et plats chaud ...à volonté !
Mieux, on peut aller se servir gratuitement de la bière et là aussi à volonté...ya qu'en Allemagne qu'on voit des choses comme cela!


la bière pression à volonté avec 3 serveurs car il faut du débit....on est déshydraté après 50 km !!!!!  ;-)
 

Quelques photos complémentaires :

On ne peut passer sous silence la ville de Oberammergau qui est connue mondialement pour la passion du Christ qui est jouée avec de  personnages vivants tous les 10 ans, et ses façades peintes de nombreux chalets du centre ville, en voici quelques uns: on aime ou pas mais ça a du style !





la rivière qui traverse la ville et sur les bords de la quelle on peut skier les bonnes années (photo de 2015)

 

revenons à la course...


le faux-plat montant du départ, environ 1 heure avant de partir : brume et neige bien gelée, avec halo de soleil rasant


Le podium 2017: squatté par le Team Haute Savoie Nordic et le Team Rossignol...mais le vainqueur est allemand! Ils sauvent l'honneur d'une course dominée par les français (Aurélie Dabudyck gagnant chez les femmes)

La fanfare à l'arrivée

et au retour n'hésitez pas à faire un léger détour pour aller voir une autre demeure de Louis II de Bavière, le château de Neuschwanstein pas si loin de Oberammergau, et qui a inspiré Walt Disney pour son film la Belle au bois dormant

   

Comment venir à Oberammergau :
c'est au sud de Munich: 93 km , prévoir 1h20

mais vous pouvez aussi arriver par Innsbruck ou Garmisch Partenkirchen ( A visiter aussi mais tout de même un peu trop "smart" à mon gout)

 

Ou loger pour la Koenig ?

Le départ se faisant à Etal, et l'arrivée à Oberammergau, pas facile de choisir !... bien qu'il y ait un service irréprochable de navettes gratuites AVANT et APRES la course

Disons que si vous êtes un peu inquiet pour tester les skis le matin (surtout en classique), le mieux est de coucher à Etal . En plus on est plus vite sur les pistes

A vous de choisir !

A Oberammergau, j'avais trouvé un hôtel juste à coté de l'arrivée (on voyait le barnum d'arrivée de la salle de petit déjeuner, donc bien pratique pour aller se changer de suite après la course): il s'agissait du  Posch Hotel , bon rapport qualité/prix pour une ville (et région) réputée chère car très touristique.

Le petit déjeuner est très copieux, par contre pas de restaurant dans la journée, ce qui oblige à aller en ville

 

Au total

Une expérience intéressante à l'étranger, parfaitement organisée et imprégnée de culture et tradition Bavaroise

Son accès facile de France par autoroute (et peu cher si on prend la vignette suisse) devrait permettre à plus de français d'y participer

A noter qu'il ya toutes les distances (25/50) et styles possibles (libre/classique) que vous pouvez combiner sur les 2 jours

Prévoir , si possible, 1 ou 2 jour(s) avant ou après pour bénéficier des richesses touristiques nombreuses de la région

 

 

 Copyright 2010-2017 ©: www.masterskidefond.fr

ASSOCIATION DES MASTERS NORDIQUES
- Association des Masters de A à Z
- Adhérer à l'association
- Les avantages

   
- Inscription à la Newsletter
- Mentions légales  
- Contact